Haut

Wematch en poulain dur

01.11.2021

Wematch en poulain dur

Un nouveau 2 ans victorieux pour Equibiz

Six poulains ayant déjà couru face à six éléments inédits, c'était le match qui nous était proposé dans ce Prix d'Arudy (Maiden). Sixième en débutant à Mont-de-Marsan, dans un terrain collant, Wematch (Toronado) avait cependant terminé son parcours dans une plaisante action. Pour ses premiers pas sur la P.S.F., le représentant de Joseph Seroussi, de l'écurie Apyrène, de Simone Brogi et de l'écurie Bernard Weill a signé une première victoire après s'être montré froid toute la course.

De peu mais sûrement. À l'ouverture des stalles, le futur lauréat a trouvé sa place au centre du peloton. Bien parti, Severus (Birchwood) a animé l'épreuve à un rythme régulier. À mi-parcours, Wematch était déjà fortement accompagné aux bras par Ioritz Mendizabal. Le grand favori Western Front (Dark Angel) est passé de la dernière à la première place dans le dernier tournant. Après ce coup tactique, le pensionnaire de Jean-Claude Rouget semblait parti pour la gloire. Mais en poulain dur, Wematch a progressivement refait du terrain. Suivi dans son effort par Woody Woodpecker (Birchwood), il est parvenu à le dominer d'une courte tête au passage du disque. Woody Woodpecker est donc deuxième. Quant à Western Front, il termine troisième, une longueur et demie plus loin.

Un poulain étonnant. Après la course, l'entraîneur vainqueur, Simone Brogi a déclaré sur Equidia : « En dernier lieu, à Mont-de-Marsan, la piste était trop souple pour ses aptitudes. C'est un poulain étonnant ! Dans la ligne d'en face, il ne faisait pas figure de gagnant. Le matin, il a tendance à se montrer froid comme cela. J'espère qu'il va se déclencher avec les courses. Aux ordres, j'avais demandé à Ioritz Mendizabal de le réveiller. C'est un beau cheval, mais il montre un peu de caractère. Concernant la suite de son programme, il n'y aura pas de Classe 2 paloise avant février. Il devrait donc en courir une en janvier sur la P.S.F. de Deauville. »

Un frère d'Art of Raw. Élevé par Rémi Boucret et Gérard Dufit, Wematch est passé deux fois en vente. Présenté foal par la Motteraye Consignment à la vente d'Élevage, il avait été cédé à l'amiable pour 9.000 € par Artemis Bloodstock Investments. Lors de son deuxième passage sur le ring d'Arqana, mais cette fois présenté par le haras de Saint-Arnoult, Wematch avait été vendu pour 10.000 € à Simone Brogi. C'est un fils de l'étalon d'Al Shaqab Racing Toronodo (High Chaparral) et de Tehamana (Pleasantly Perfect), lauréate d'une course sur 1.500m, à Tarbes. Au haras, on lui doit Art of Raw (Myboycharlie), vainqueur du Prix Delahante (L), Gentiana Bella (Zanzibari) est gagnante de cinq courses entre 2.200m et 2.500m. La poulinière a un yearling nommé Karlino Bello (Myboycharlie) et une foal nommée Lightmana Bella (City Light).

La deuxième mère, Ring of Fire (Nureyev), restée inédite, est une propre sœur de Spinning World (Nureyev), lauréat de la Breeders' Cup Mile, du Prix Jacques Le Marois à deux reprises, des 2.000 Guinées irlandaises et du Prix du Moulin de Longchamp (Grs1). C'est également la famille de War of Will (War Front), gagnant entre autres des Preakness Stakes et du Maker's Mark Mile (Grs1).

Retrouvez son profil sur Equibiz en cliquant ici.

Article Jour De Galop © www.jourdegalop.com

 

RESTEZ CONNECTÉS

Suivez les dernières nouvelles d’Equibiz en vous abonnant à notre newsletter.

VISIBILITÉ

Equibiz accroit la visibilté de votre annonce, vous aide à atteindre des acheteurs dans toute l'Europe, et étend votre champ de recherche.

SUR-MESURE

Les services sur-mesure et complémentaires d’Equibiz permettent de répondre précisément aux besoins de ses clients.

MAÎTRISE

Maîtrisez vos ventes tout au long de l'année et accédez à des offres hors périodes de ventes publiques.